Comment recouvrer le montant d'une œuvre d'art disparue dans une galerie ?

Question détaillée

Question posée le 22/11/2017 par michelkourline

Bonjour

J’avais laissé en dépôt en 2004 un livre d’artiste dans une galerie d’art monégasque, à charge pour la directrice de le vendre pour un montant de 1000 € (mandat de vente fourni par la galerie)

Or il se trouve que le livre d’art confié à la galerie se retrouve quelques années plus tard mis en vente dans une librairie spécialisée en Bretagne.

Après moult recherches, la directrice de la galerie (ré-installée à Nice) n’a pas souhaité donner suite à mes requêtes, manifestant un oubli total de l’œuvre que je lui avais confiée.

Résidant à l’étranger, quelle action légale est à ma disposition pour faire valoir mon droit et récupérer le montant de la vente prévu en 2004, sachant que la galerie n’est plus en possession de ce livre d’artiste que je lui avais confié ?

Dans l’attente, bien cordialement,

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 27/11/2017 par François

Bonjour,

Pouvez-vous donner les précisions suivantes :

- Dans quel pays demeurez-vous actuellement ?
- À quelle date la propriétaire de la galerie monégasque aurait-elle transmis ce livre à la librairie se trouvant en Bretagne ?
- À qui appartient la librairie qui se trouve en Bretagne ? S'agit-il d'une succursale de la galerie qui se trouvait à Monaco et qui se trouve maintenant à Nice ?

Bien sincèrement.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 28/11/2017 par Anonyme

Monsieur bonjour,

Je vous remercie de vous pencher sur le problème que j'avais soumis à Ooreka.
Pour répondre à vos interrogations, je vais tenter d’être bref.

1. Je réside actuellement en Thaïlande depuis maintenant 7 ans.
Ayant un logement en France, je rentre un mois tous les ans en Bretagne.

2. J’avais laissé en dépôt un libre d’artiste dans une galerie d’art monégasque en 2004 pour un montant de 1 000€ (galerie qui entre-temps a déménagé à Nice)

3. En 2015, j’effectue des recherches sur le web et tombe par hasard sur mon livre mis en vente par la librairie "A pleine voix" à Morlaix.

4. Fin 2015, je contacte le libraire qui m’assure avoir acquis le livre dans un vide-grenier dans les Hautes-Alpes auprès d'une personne qui vendait un nombre conséquent de livres et d'objets. Le libraire ne se souvient plus du vendeur. Donc aucune relation professionnelle entre la galeriste et le libraire.

5. Je joins la galeriste par mail en lui rappelant le contrat de confié que nous avions signé en juin 2004. Elle m’assure ne plus se souvenir du livre et avoir bradé tout ce qu’elle possédait avant d’effectuer le déménagement de Monaco à Nice.

6. Depuis, après plusieurs relances, plus aucune nouvelle. Manifestement, elle ne souhaite plus donner suite à ma requête.

7. Ma conclusion est que la galeriste a bien vendu le livre parmi d’autres livres et objets avant de quitter Monaco et d'ouvrir une nouvelle galerie d'art à Nice. La certitude est que le libraire a bien fait l'acquisition de mon livre d’art intitulé "Légendes" dans un vide-grenier.

Voici, jusqu’à présent, tous les éléments qui sont en ma possession.

Acceptez mes sincères salutations

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 30/11/2017 par François

Bonjour,

Dans ce cas, lors de votre prochain passage en France, vous devez consulter un avocat pour connaître les recours possibles. Si vous pouvez démontrer que vous n'avez découvert la faute du commerçant auquel vous aviez confié votre livre qu'en 2015, vous pouvez l'assigner en justice et le faire condamner à vous payer ce qu'il vous doit.

Bien sincèrement.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 04/12/2017 par Anonyme

Acceptez tous mes remerciements pour ces renseignements que vous avez eu la gentillesse de m'adresser !

Très sincèrement

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !