Se faire payer après une décision de justice

Sommaire

Se faire payer après une décision de justice

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Vous avez obtenu gain de cause devant un tribunal qui a condamné votre adversaire à vous verser une somme d'argent. Voici comment vous faire payer après une décision de justice.

1. Rendez la décision exécutoire

Pour obtenir paiement après une décision de justice, il faut que celle-ci soit exécutoire. Or cela n’est pas automatique. Il faut en informer la partie adverse et en général, attendre que le délai d’appel soit écoulé.

Informez la partie adverse

Vous devez faire notifier la décision à votre adversaire par un huissier.

  • Adressez-vous à un huissier territorialement compétent pour le domicile de votre opposant c’est-à-dire exerçant dans le département où réside votre opposant ou du siège social de l'entreprise.
  • Cet huissier fera notifier le jugement à votre opposant par un clerc assermenté.
  • L’huissier vous demandera de lui remettre « la grosse », c'est-à-dire la copie du jugement revêtue de la formule exécutoire et une provision pour les frais.

Vérifiez que la décision est exécutoire

Une décision est exécutoire dans 2 cas :

  • Soit parce qu’elle est définitive, c’est-à-dire que l’on ne peut plus faire de recours :
    • Il faut donc vous assurer que les délais pour faire appel ou opposition sont épuisés et qu’aucune partie au procès n’a interjeté appel.
    • C’est en général un huissier ou l’avocat qui s’est chargé de vous défendre ou si vous n’aviez pas d’avocat, l’huissier à qui vous remettrez la décision qui s’en chargera.
    • Vous pouvez également obtenir cette information en vous rendant au greffe du tribunal qui a prononcé le jugement une fois les délais de recours épuisés.
    • Ces délais sont en général d’un mois.
  • Soit parce qu’elle est revêtue de « l’exécution provisoire ». En principe en matière civile, les décisions de première instance sont automatiquement revêtues de l’exécution provisoire (article 514 du Code de procédure civil tel qu’issu du décret n° 2019-1333 du 11 décembre 2019). C’est le cas des ordonnances de référé. Le juge peut également préciser dans le jugement que sa décision est revêtue de « l’exécution provisoire ». Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’attendre que les délais d’appel soient épuisés. La décision peut être exécutée sans attendre.

Attendez le paiement

Quand la partie condamnée reçoit la décision, si elle ne fait appel ou que la décision est assortie de l’exécution provisoire, elle a, en principe, l’obligation de vous payer les sommes auxquelles elle a été condamnée. L’exécution volontaire d’une décision est malheureusement rare.

Télécharger le document Ooreka

2. Demandez l’exécution amiable de la décision de justice

Commencez par tenter une exécution amiable de la décision.

Pour cela, vous devez adresser un courrier à la partie condamnée en lui faisant part de votre intention de faire exécuter le jugement par un huissier de justice. Les frais d’huissier étant à la charge de la personne condamnée, proposez-lui de s’acquitter des condamnations dans un délai de 10 jours, par exemple, ce qui lui évitera d’avoir à régler en plus les frais d’huissier d’exécution forcée.

Si votre adversaire était représenté par un avocat, adressez-lui votre lettre demandant l’exécution amiable.

3. Demandez l'exécution forcée du paiement

Si la partie adverse refuse de s'exécuter et donc de vous payer, vous devez vous adresser à un huissier de justice afin qu’il mette en œuvre l'exécution forcée de la décision de justice.

Faites envoyer un commandement de payer

Saisissez un huissier qui délivrera un commandement de payer dans les 8 jours à la partie condamnée.

Le commandement de payer porte « injonction de communiquer à l'huissier de justice du poursuivant, dans un délai de 8 jours, les nom et adresse de son employeur et les références de ses comptes bancaires ou l'un de ces deux éléments seulement ».

Mise en place des mesures d’exécution

Faute de paiement dans le délai de 8 jours, l’huissier va mettre en place une mesure d’exécution pour obtenir de force le paiement des sommes qui vous sont dues.

Il dispose de plusieurs moyens. Il peut exécuter une saisie sur compte bancaire, sur salaire, mobilière ou immobilière.

Lire l'article Ooreka