Médiateur social

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

Le métier de médiateur social est relativement récent, puisqu'il est apparu à la fin des années 1990.

La charte de référence de la médiation sociale adoptée par le comité interministériel de la Ville en 2001 la définit comme « un processus de création et de réparation du lien social et du règlement des conflits de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente, à travers l'organisation d'échanges entre les personnes ou les institutions, de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose ».

Rôle du médiateur social

Le métier de médiateur social consiste à concevoir et mener une action préventive des conflits dans les espaces publics. Il régule les conflits par le dialogue et propose des solutions.

Le postulat de départ est un dysfonctionnement social, une rupture du dialogue entre deux parties. Le rôle du médiateur social est de renouer la communication entre les parties en conflit afin de parvenir à une issue. Aucune contrainte, ni morale ni physique, ne doit être exercée.

Le médiateur social doit être à l'écoute de ses interlocuteurs, il doit les informer, les orienter. Le médiateur social doit également faire preuve d'une certaine autorité lorsqu'il s'agit de rappeler la loi ou les règles.

Champ d'application de la médiation sociale

Le médiateur social peut intervenir dans le cadre familial, aux côtés des intervenants sociaux, des associations et institutions telle que les centres de PMI (protection maternelle et infantile), les écoles, auprès d'un service social, de la Caisse d'allocations familiales, en préfecture...

Le médiateur social peut également se rencontrer dans les manifestations sportives, culturelles ou festives, dans les transports en commun, dans l'habitat social pour gérer les conflits de voisinage...

Lire l'article Ooreka

Formation pour devenir médiateur social

Plusieurs filières permettent d'accéder au métier de médiateur social. C'est ainsi que, selon le poste occupé et le niveau de responsabilité confié, le médiateur social peut être titulaire :

  • soit d'un CAP d'agent de prévention et de médiation ;
  • soit d'un titre professionnel de niveau V, AMIS (agent de médiation, informations, services), organisé par le ministère du Travail et de l'Emploi ;
  • soit d'un bac pro services de proximité et vie locale ;
  • soit d'un titre professionnel de niveau IV, technicien médication services, organisé par le ministère du Travail et de l'Emploi.

Des formations universitaires telles que des DUT, des licences professionnelles et des masters professionnels existent également.

Une liste de médiateurs en matière civile, commerciale et sociale auprès de la cour d'appel est établie à l'intention des juges. Les conditions d'inscription sur cette liste (formation, prestation de serments, modalités pratiques de la demande d'inscription, etc.) sont fixées par un décret n° 2017-1457 du 9 octobre 2017.

Rémunération

En termes de salaire, le métier de médiateur social est rémunéré, en début de carrière, à hauteur du SMIC, voire un peu plus (jusqu'à 1 650 € brut mensuel).

Structures qui embauchent des médiateurs sociaux

Associations de médiation, associations de prévention spécialisée, offices HLM, sociétés de transports, communes, conseils généraux, communautés d'agglomération, communautés urbaines, groupements d'intérêt public sont autant de structures qui recrutent des médiateurs sociaux.

Aussi dans la rubrique :

Litige civil

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider