Brigade criminelle

Sommaire

La Brigade criminelle (BC) lutte plus particulièrement contre certains crimes. À Paris, elle se trouve au 36 quai des orfèvres. Elle compte une centaine d'agents.

Brigade criminelle : définition

La Brigade Criminelle (BC) est surnommée La Crim (ou La Crim').

Histoire de la Brigade criminelle

Au début des années 1900, existaient déjà dans les régions les Brigades du Tigre.

En 1912, à l'initiative du préfet de police de la Seine, Louis Lépine, est créée pour Paris la Brigade du Chef.

En 1924, la Brigade du Chef devient la Brigade spéciale numéro 1. Elle deviendra ensuite la Brigade spéciale criminelle, puis, en 1944, la Brigade criminelle.

Brigade criminelle : quelles sont ses spécialités ?

Comme son nom l'indique, la Brigade Criminelle est compétente pour la lutte contre certaines des infractions pénales les plus graves : les crimes.

La BC s'occupe plus particulièrement des homicides, des enlèvements, des attentats, des incendies volontaires et des affaires criminelles dans lesquelles d'importantes personnalités jouent un rôle.

La mission de la Brigade Criminelle est d'enquêter afin d'identifier et d'appréhender les coupables.

La Brigade Criminelle est compétente territorialement pour Paris et la petite couronne.

Lire l'article Ooreka

Une Brigade centrale : la Brigade criminelle

La Brigade Criminelle est l'une des sept Brigades centrales qui se trouvent sous l'autorité de la Direction de la Police Judiciaire.

Ces Brigades existent à Paris mais aussi dans le reste de la France.

Les autres Brigades centrales

Les autres Brigades centrales sont :

  • La Brigade des Stupéfiants (BS. On dit la Stup ou les Stups) qui lutte contre la drogue.
  • La Brigade de Répression du Banditisme (BRB) qui s'occupe notamment des vols à main armée et des vols aggravés commis sur la voie publique.
  • La Brigade de Répression du Proxénétisme (BRP) qui concerne le proxénétisme et la prostitution.
  • La Brigade de Recherche et d'Intervention (BRI) plus connue sous le nom d'Antigang. Les BRI sont compétentes notamment pour le grand banditisme ou encore les prises d'otages. Elles interviennent aussi quand il s'agit d'arrêter de grands délinquants dans des conditions délicates. La BRI de Paris comporte une brigade anti-commando.
  • La Brigade de Protection des Mineurs (BPM) combat les infractions pénales graves commises contre les mineurs. Elle a en charge la protection de l'enfance et de l'adolescence. Sa compétence va des agressions sexuelles sur mineurs aux enlèvements parentaux en passant par l'inceste, la pédophilie ou encore la pédopornographie.
  • La Brigade de l'Exécution des Décisions de Justice (BEDJ) compétente notamment pour appréhender les condamnés en fuite, veiller à ce que les individus inscrits au fichier des délinquants sexuels respectent leurs obligations, suivre les personnes placées sous contrôle judiciaire, enquêter en cas de demande de libération conditionnelle, investiguer en cas de demande d'effacement d'une condamnation au bulletin numéro 2 du casier judiciaire, rechercher les témoins et jurés défaillants.

Ne pas confondre BC et BAC

La Brigade Criminelle (BC) ne doit pas être confondue avec la Brigade Anti-Criminalité (BAC). La BAC appartient à la Direction centrale de la sécurité publique. Elle lutte contre la petite et moyenne délinquance, ou encore les violences urbaines. Il y a environ 300 BAC (locales et départementales).

Justice

Justice : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le fonctionnement judiciaire
  • Les infos essentielles sur les intervenants
  • Des conseils pour saisir la justice
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Police nationale

Sommaire

Distinction police et gendarmerie

Police ou gendarmerie

Mission de sécurité publique

Brigade de sûreté urbaine Gardien de la paix