Surveillant pénitentiaire

Sommaire

Au sein des établissements pénitentiaires (maisons d'arrêt et établissements pour peine), les surveillants pénitentiaires maintiennent l'ordre et la discipline et assurent la garde des détenus (rondes, travail en atelier, etc.). Ils sont associés aux modalités d'exécution de la peine et aux actions préparant la réinsertion des personnes incarcérées.

Statut du surveillant pénitentiaire

Ils sont soumis au statut général de la fonction publique et relèvent du statut spécial prévu par l'ordonnance n° 58-696 du 6 août 1958 relative au statut spécial des fonctionnaires des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire.

Ils ne disposent pas du droit de grève et, sont soumis à une règle spéciale qui permet à l'administration de rappeler ses agents en service de jour comme de nuit, au delà des limites fixées pour la durée hebdomadaire du travail afin de faire face à des contraintes de fonctionnement ou à des situations particulières.

Les surveillants pénitentiaires n'ont pas l'obligation de fixer leur lieu de domicile à proximité de leur résidence administrative.

Ils sont tenus au port de l'uniforme dans le cadre de leurs fonctions.

Lire l'article Ooreka

Surveillant pénitentiaire : carrière

Les surveillants pénitentiaires bénéficient d'avantages de carrière spécifiques.

Ils peuvent exercer leur métier à différents niveaux de responsabilité en qualité de surveillant, surveillant brigadier, premier surveillant, major, lieutenant, capitaine ou commandant pénitentiaire.

Ils peuvent accéder à des postes d'encadrement (validation des compétences, concours interne, capacités professionnelles, etc.) puis de commandement.

Ils peuvent également avoir des fonctions spécialisées.

Les primes de nuit et les heures supplémentaires augmentent leur salaire de base.

La rémunération nette mensuelle, pour un surveillant, est entre 1 540 et 2 170 € environ (en fonction de l'échelon, hors indemnités et primes).

Formation du surveillant pénitentiaire

Ils suivent leur formation initiale à l'École nationale de l'administration pénitentiaire (ENAP). L'entrée à l'ENAP est sur concours de catégorie C qui nécessite le brevet des collèges (ou équivalent).

Les lauréats sont nommés « élèves surveillants » et suivent une formation rémunérée 1 200 euros net par mois environ de 8 mois à l'ENAP située à Agen (Lot-et-Garonne).

La formation initiale prévoit une alternance de cours théoriques et de stages au sein d'établissements pénitentiaires.

À l'issue de la formation initiale, l'élève surveillant nommé « surveillant stagiaire » est affecté dans un établissement pénitentiaire pendant un an.

Les affectations des surveillants sont déterminées à l'issue de la formation, selon le rang de classement obtenu lors de la scolarité.

Les lauréats du concours d'entrée à l'ENAP s'engagent à servir l'État au moins 3 ans à compter de leur titularisation.

Tout au long de leur carrière, une formation continue est assurée.

Lire l'article Ooreka
Justice

Justice : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le fonctionnement judiciaire
  • Les infos essentielles sur les intervenants
  • Des conseils pour saisir la justice
Télécharger mon guide