Visiteur de prison

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

Les visiteurs de prison rencontrent et aident les personnes emprisonnées. Ils exercent en collaboration avec les services pénitentiaires.

Rôle du visiteur de prison

Le rôle des visiteurs de prison est précisé par les articles D472 à D475 du Code de procédure pénale.

Visiter et aider les personnes emprisonnées

Le visiteur de prison doit :

  • visiter les détenus dans la prison ou les prisons pour laquelle ou pour lesquelles le visiteur dispose d'une habilitation. Le visiteur de prison peut voir tous les détenus de ces prisons, soit à leur demande, soit après qu'il eut signalé les personnes qu'il pense devoir être rencontrées. Toutefois, le visiteur de prison ne peut pas s'entretenir avec les détenus qui font l'objet d'une interdiction de communiquer ;
  • contribuer à la prise en charge des détenus en vue de préparer leur réinsertion ;
  • apporter aide et soutien aux détenus.

Les visiteurs de prison effectuent leur mission en collaboration avec le service pénitentiaire d'insertion et de probation. Ce dernier doit coordonner leurs actions. Chaque trimestre, les visiteurs de prison doivent être réunis avec le chef de l'établissement pénitentiaire.

Lire l'article Ooreka

Code de déontologie des visiteurs de prison

Les visiteurs de prison doivent respecter un Code de déontologie. Ce Code de déontologie du service public pénitentiaire est incorporé au décret n° 2010-1711 du 30/12/2010.

Les visiteurs de prison doivent notamment :

  • respecter le Code de procédure pénale et, plus généralement, les lois et règlements ;
  • respecter le règlement intérieur de la prison ;
  • ne pas recevoir de dons ou d'avantages de quelque nature que ce soit de la part des détenus ;
  • ne pas se charger de messages irréguliers pour le compte des détenus et ne pas faciliter leurs communications avec l'extérieur si elles sont prohibées ;
  • ne pas remettre aux détenus, hors les cas prévus par la loi, de l'argent, des objets ou des substances quelconques ;
  • respecter la confidentialité.

Visiteur de prison : procédure

Pour devenir visiteur de prison, il faut remplir certaines conditions. Il faut aussi obtenir un agrément.

L'âge

Pour devenir visiteur de prison, il faut avoir au moins 21 ans.

Il ne faut pas avoir de condamnation judiciaire au bulletin n° 2 du casier judiciaire.

On peut alors adresser une demande au directeur des services pénitentiaires d'insertion et de probation.

Une enquête de moralité est menée sur le candidat.

Si le candidat est accepté, il effectue un stage probatoire de six mois.

L'agrément

Après les six mois de stage probatoire, pour devenir vraiment visiteur de prison, il faut obtenir un agrément :

  • L'agrément est accordé par le directeur régional après avis du préfet.
  • L'agrément est délivré pour une période de deux ans renouvelable. Il précise dans quels établissements pénitentiaires le visiteur de prison peut se rendre.
  • S'il y a, à la fois, urgence et motifs graves, l'agrément peut être suspendu par le chef d'établissement. Ce dernier doit aviser sans délai le directeur régional. Celui-ci doit alors prendre une décision.
  • L'agrément peut être retiré par le directeur régional, soit d'office, soit à la demande du juge de l'application des peines, soit à la demande du procureur de la République.
Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider