Clerc d’avocat

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2019

Sommaire

Le clerc d'avocat est plus qu'un secrétaire juridique, mais moins qu'un avocat. Il aide l'avocat sur le plan organisationnel. Mais, c'est aussi un juriste qui exerce de véritables fonctions juridiques.

La grande différence entre le clerc et l'avocat lui-même, c'est que le clerc d'avocat n'a pas fait l'école d'avocats. Il n'a donc pas le diplôme d'avocat. Regardons cette question plus en détail.

Missions du clerc d'avocat

Les fonctions du clerc d'avocat peuvent se diviser en deux groupes. Elles sont susceptibles de s'exercer en cabinet d'avocat. Elles peuvent aussi s'exercer dans le cadre d'une association, d'une entreprise, etc.

Fonctions de juriste

Le clerc d'avocat assume notamment des tâches qui en font une sorte d'avocat en second :

  • rédaction des actes authentiques, notifications aux avocats des adversaires, saisine d'un tribunal, etc. ;
  • recherche de législation et de jurisprudence (les décisions de justice) pour aider l'avocat à élaborer son dossier ;
  • rédactions de notes de synthèse ou d'analyse sur des points de droit ;
  • rédaction de contrats privés ;
  • représentation de l'avocat au tribunal ou dans le cadre d'expertises ;
  • rédaction de comptes-rendus des audiences en justice.

Fonctions administratives

Le clerc d'avocat assume aussi des tâches qui constituent une sorte de secrétariat juridique, mais en plus poussé. On peut citer, entre autres :

  • l'utilisation de logiciels ;
  • les contacts avec les clients pour monter le dossier ;
  • éventuellement, la participation à la gestion comptable du cabinet d'avocats ;
  • la rédaction de conventions d'honoraires.

Clerc d'avocat : quelle formation ?

Pour être clerc d'avocat, il faut avoir au minimum un Bac+2 en droit (par exemple un diplôme du genre DUT). Toutefois, il n'est pas impossible que certains employeurs demandent davantage : un Bac+4, ou même un Bac+5.

Le clerc d'avocat doit donc avoir une bonne culture juridique générale. Mais, les employeurs apprécient aussi une spécialité dans une branche du droit en particulier (droit immobilier, droit des sociétés, droit de la famille, etc.).

L'aspirant clerc devra suivre une formation spécifique. Ainsi, l'ENADEP (École Nationale de Droit et de Procédure pour le personnel des Avocats) dispense des cursus pour former les clercs d'avocats.

Avant de travailler vraiment, le clerc d'avocat fait des stages. En principe, ils sont rémunérés.

Rémunération et carrière d'un clerc d'avocat

En principe, un clerc d'avocat peut espérer dans les 3 000 € bruts après plusieurs années d'expérience.

Après plusieurs années, le clerc d'avocat peut devenir premier clerc d'avocat.

Rien n'interdit à un clerc d'avocat d'évoluer vers le métier d'avocat. Mais, il lui faudra préparer l'école d'avocat.

Pour aller plus loin :